Projet

Dans l’attente de vous rencontrer à l’occasion d’une réunion de quartier, prenez connaissance de nos priorités:

Permettre la démocratisation de l’enseignement français et en français

Chaque fois que l’Etat intervient dans la création et le fonctionnement d’un établissement scolaire français au Royaume-Uni (par exemple en se portant garant pour l’achat de ses locaux ou en fournissant des enseignants détachés), il dispose d’un droit de regard sur la gestion de cet établissement. Parce qu’il s’agit d’argent public, toute intervention de l’Etat doit être accompagnée de :

  • La prise en compte de critères sociaux. Il faut stopper la dérive des frais de scolarité et parvenir à une harmonisation des pratiques entre les différents établissements.
  • Plus de transparence, avec notamment l’implication des élus consulaires, et un dialogue constant avec les familles et les élèves.

La mixité sociale est un des principes fondateurs de l’école républicaine. Elle fait défaut à Londres, où la sélection des enfants s’appuie de fait, et depuis trop longtemps, sur les revenus des parents. Notre priorité ira à la lutte contre cette injustice.
Par ailleurs, il est essentiel d’aménager une représentation plurielle des intérêts de tous les membres de la communauté scolaire (parents, élèves et personnels), dont le déficit explique nombre de blocages. Nos futurs conseillers consulaires auront un rôle prépondérant à jouer en la matière et y feront entendre la voix de la gauche.
Nous soutenons également le déploiement du réseau de programmes FLAM Français Langue Maternelle – qui est pour beaucoup de familles la seule chance de transmettre le français à leurs enfants. Plusieurs mesures concrètes doivent être envisagées :

  • Étaler les indemnités d’aide à la création sur plusieurs années avec un soutien particulier aux “petites écoles” dont les tarifs permettent un accès au plus grand nombre ;
  • Proposer des formations pédagogiques sur place avec des intervenants spécialisés ;
  • Permettre l’accès à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) dans le cadre d’un éventuel retour de l’enseignant en France ;
  • Faciliter la mutualisation des ressources pédagogiques.

Depuis le Noël solidaire 2013 (organisé par Morgane Marot avec l’association Français du Monde-ADFE), nous déployons un partenariat avec le Parapluie FLAM pour approvisionner les petites écoles en ressources pédagogiques. Au-delà de la pérennisation de leurs moyens, nous souhaitons mettre en place une structure d’aide à la création de nouvelles écoles, en particulier dans les zones moins aisées de l’Angleterre, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord. 

Services consulaires: simplifier et dématérialiser les démarches administratives

Nous proposons l’installation de bornes électroniques, au Consulat à Londres et auprès des consuls honoraires en province, pour effectuer vos démarches administratives (photos, remise de documents…) et voter. Ce dispositif a déjà fait ses preuves dans certaines communes de France. Il devrait simplifier et désengorger considérablement le service et réduire davantage la consommation de papier.

L’extension des horaires d’ouverture du Consulat en dehors des heures de bureau (notamment pendant la pause méridienne) devrait également faciliter les démarches administratives.

Ce sont bien souvent des obstacles d’ordre administratif qui empêchent ceux qui en ont le plus besoin de bénéficier de la solidarité nationale. Nous souhaitons établir un dialogue permanent avec les autorités consulaires afin de contribuer à améliorer les services et à créer un maillage sur l’ensemble de la circonscription (Angleterre, Pays de Galle, Irlande du Nord).

Aide sociale: renforcer les solidarités

Le Centre Charles Péguy fournit une aide ciblée pour les moins de 25 ans (rédaction de CV, nombreuses offres dans le secteur de la restauration, etc.). Or la formule d’abonnement de £70 peut décourager bien des jeunes expatriés au budget très serré. Par ailleurs, il est nécessaire de soutenir également les moins jeunes et les personnes en difficulté majeure. La communauté française au Portugal développe en ce moment un dispositif accessible à tous, entièrement financé par les entreprises partenaires et donnant lieu à un forum annuel de l’emploi ; il faut s’en inspirer !

Nous veillerons à ce que les initiatives bénéficiant de deniers publics voient leur action encadrée par un contrat d’objectifs et de moyens afin de s’assurer de leur efficacité et de leur accessibilité au plus grand nombre.

Enfin, la solidarité doit également lier Français de France et Français de Grande-Bretagne. Dans cet esprit, nous lancerons un programme inédit d’échange en direction des quartiers sensibles en France afin d’offrir des perspectives nouvelles aux jeunes en difficulté.

Promouvoir le patriotisme économique et lutter contre l’évasion fiscale

Même si ce sujet dépasse largement les prérogatives des conseillers consulaires, nous ne pouvons rester passifs face aux campagnes de dénigrement souvent malhonnêtes dont font l’objet notre pays.

Nous lutterons contre les préjugés et les récits non fondés d’exil fiscal des Français en Grande Bretagne. Nous encouragerons le patriotisme économique et proposerons des solutions concrètes pour les TPE et PME, par exemple en soutenant la création de consortiums par secteurs d’activités.

Dynamiser la culture française au Royaume-Uni

Donner priorité aux artistes français et francophones résidant au Royaume-Uni, notamment par des initiatives de l’Institut français ; faire de la fête populaire du 14 juillet un temps fort de la culture française.

Améliorer votre qualité de vie par des mesures écologiques

Plusieurs mesures peuvent être encouragées, telles que l’alimentation biologique dans les cantines ou la promotion d’un agenda 21 pour une éducation à l’environnement et au développement durable dans les établissements français et les « petites écoles » FLAM.