Première session de l’Assemblée des Français de l’étranger

logoLes Conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger se sont réunis, du 6 au 10 octobre 2014, pour la première fois depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi. Ils ont élus leur Président, Marc Villard (circonscription d’Asie et Océanie) et leurs deux Vice-Présidents, Martine Schoeppner (circonscription Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse) et Georges-Francis Seingry (circonscription du Bénélux), à la majorité absolue conformément à la loi, mais aussi, par esprit républicain, en décidant d’appliquer une représentation des différents groupes politiques à ces trois fonctions.

1655009_388764784605586_5153189427163799944_oLes Conseillers de gauche se sont retrouvés en amont, dès le dimanche, pour travailler à la cohésion du groupe, définir sa ligne, établir son règlement intérieur et élire notre président de groupe Mehdi Benlacen, Vice-Président de l’association Français du monde. Contrairement à la droite, nous avons très rapidement formé un groupe uni, armé et organisé pour la première session plénière, le lundi matin. Les divisions existants au sein de la droite et leur rejet du compromis, ont mobilisé les conseillers autour de notre candidat à la présidence de l’AFE, Marc Villard, ancien élu capable d’emporter la reconnaissance des anciens. C’est ainsi que la gauche, en restant unie, a réussi à faire élire un président de gauche dans une assemblée à la majorité de droite. Félicitations à Marc Villard pour avoir su faire valoir ses qualités de représentant de tous les conseillers de gauche, du centre comme de droite, mais aussi d’être resté ouvert aux priorités d’une nouvelle génération d’élus. Notre groupe Français du monde, écologie et solidaire, fort du bon taux de renouvellement de ses conseillers, peut se prévaloir de l’avantage de l’expérience, mais aussi du dynamisme du renouveau.

Nous avons réussi à répartir propotionnellement les présidences et vice-présidences des six commissions, en assurant à la gauche une présence forte. Je n’ai pas souhaité porter ma candidature à ces différentes fonctions afin de concentrer mes forces sur le travail en circonscription, mais j’ai soutenu ardemment la candidature de Renaud Digoin Danzin, mon collègue conseiller consulaire au Royaume-Uni, élu président de la Commission des Finances, du Budget et de la Fiscalité.
J’ai rejoint la Commission des Lois, des Règlements et des Affaires consulaires où mes collègues m’ont chargée du travail préliminaire sur la modernisation du réseau consulaire, dans la perspective de nommer un rapporteur consacré à cette étude.
L’Assemblée doit également établir son propre règlement intérieur, et notre groupe de gauche m’a désignée pour intégrer la formation restreinte de conseillers chargés de le rédiger.

Au cours de la semaine, nous avons entendu Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, annoncer les nouvelles mesures de simplification administrative. Lui même Français de l’étranger jusqu’à ses 18 ans, il saura se montrer concerné et travailler avec pragmatisme.

Les Conseillers ont eu l’honneur d’être accueilli par Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, pour une réception au Quai d’Orsay en présence de Matthias Fekl et de nos parlementaires.

Christophe Premat, Député des Français d’Europe du Nord, a également profité de la présence des conseillers à Paris pour organiser une conférence-débat Le numérique, une opportunité pour diffuser la Francophonie dans le monde ?, avec la participation d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique et Annick Girardin, Secrétaire d’Etat chargée du Développement et de la Francophonie.

10410474_10153130835214881_1767448838258700907_n